baoune
Dahiratoul Moustarchidine Wal Moustarchidaty Abonnez-vous à la chaine vidéo Youtube, et accéder aux ressources complètes du DMWM Suivre sur Facebook Suivre sur Twitter Logo Dahiratoul Moustarchidine Wal Moustarchidaty Dahiratoul Moustarchidine Wal Moustarchidaty
Publications

Citation

Le Verbe

Maitriser le Verbe de sorte qu'Il reste le fondement du dialogue, dialogue entre Créateur et créature et, dialogue entre les hommes, dialogue entre la société et la nature ; mais que ce dialogue soit authentifié par une action concrète et parfaitement réaliste.

Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy

Ecrits et essais

Web social

FOUR CENDREUX 1950

Le fait d'avoir parle dans notre première brochure , des pèlerins et intellectuels qui font leurs études hors de notre pays , nous a valu l'honneur d'enregistrer de nombreuses protestations de la part de gens prétendant se substituer à tous pour nous répondre .Conscient de nos responsabilités, nous n'en maintenons pas mois nos dires a l'endroit des pèlerins et étudiants .C'est incontestablement une erreur de songer que nous avons fait fausse route en disant ,sans équivoque , ce que nous pensons de ces frères que sont les Hadj et étudiant arabe .Car nous avons eu parfois l'occasion de discuter de vive voix , et sans aucune passion , avec quelques uns de ces coreligionnaires , pèlerins ou étudiants .

Y'a t-il quelqu'un qui puisse valablement nier ce qui a trait, dans la brochure incriminée, aux pèlerins et étudiants africains ? oui certes , mais nous sommes surs , quant a nous , que ce ne seront que rivalités de clocher , vaine polémique a caractère ostentatoire , qui auront le seul mérite , hélas ! de miner le jalon de sagesse que nous nous proposons résolument de contribuer a planter .Que signifie cette attitude ils sont comme des FOURS CENDREUX .On ne peut  y entretenir le feu qu'après les avoir vides de toutes ces cendres qui les obstruent, bouchant toute voie d'aération .Nous ne saurons , en conséquence , que conseiller fraternellement ces coreligionnaire de consulter l'éminent Docteur Fauchet , ce spécialiste des troubles nerveux . Alors et alors seulement , ils pourront prendre place parmi nous , en famille , et profiter éventuellement de nos causeries .D'ailleurs , nous sommes persuades que ceux qui doutent du bien fonde de nos propos,relatifs,aux hadj et étudiants,n'ont point contacte tous les pèlerins,tous les étudiants.Comment donc peuvent-ils,ces polémistes,s'arroger le droit de repousser systématiquement nos propos,au nom de tous les pèlerins et étudiants,sans se consulter les uns et les autres?
Avant de démentir ceux qui assument la responsabilité d’écrire,il eut été plus sage de savoir les diverses contingences par eux considérées,de déceler les catégories de croyants,celles qui servent effectivement l'Islam et celles qui œuvrent clandestinement a sa décadence. Or,pour ce faire,il s’avère indispensable de posséder certaines notions de psychologie des foules...
Encore une fois, notre brochure n'a aucun caractère insultant. Elle voudrait simplement tirer le musulman africain de sa léthargie séculaire que rien, du reste, ne justifie, l’appeler sur l’arène des discussions saines-qu'il ne faut jamais confondre avec la polémique déraisonnable,seules profitables et salutaires.
Ceux qui ont conçu cette brochure ont bien commencé par une auto-critique qui ne saurait échapper à aucun homme de bonne foi.
Lorsque vous eprouvez une sensation de douleur vive,vite provoquee par la piqure d'une bestiole,votre première reaction est d'arracher cette bestiole.Laisser celle-ci continuer de vous piquer ne calme point votre souffrance.C'est pour cette raison que nous prenons la plume,afin que chacun s'efforce de soigner la piquredont il est victime.Nous n'avons pas un autre dessein.Mais ce n'est pas en polemiquant que nous atteindrons celui-ci.
L'on nous reproche aussi-toujours dans notre premiere brochure-d'avoir adore le prophete MAHOMET (PSL),qui,pretend-on,ne doit guere l'etre! "le prophete qui fut et demeure le Sauveur,le Guide de l'Humanite,celui que nous adorons reellement",lit-on dans la premiere brochure.Seulement,nous tenons a la disposition de celui qui le desire l'original de nos ecrits pour la meme phrase ci-dessus.Il y'a eu une regrettable erreur de frappe.Voici la phrase telle qu'elle figure a l'original : "le prophete qui fut et demeure le Sauveur,le Guide de l'Humanite vers Celui que nous adorons reellement".Nous precisons contrairement a ce que nous reprochent certains,que nous n' avons pas loue le Prophete outre mesure,puisque nous avons dit a l'original "vers Celui que nous adorons reellement",c'est a dire que nous adorons DIEU a travers Mahomet (PSL),qui est notre guide aupres du Tout-Puissant.
D'ailleurs,la rhetorique francaise ou arabe admet que notre adoration aille a Mahomet (PSL),sans empieter toutefois sur les merites du Createur lui-meme.Voici l'explication que le Larousse du XXe siecle donne au mot adoration : "...Action,d'adorer.Par extension : digne d'etre aime avec passion ;aimer a l'adoration." Nous n'ignorons pas que ce mot n'a plus aujourd'hui qu'un sens rigoureux et signifie uniquement : le culte supreme qu'on rend a DIEU. Mais,avec tout cela,on peut dire : adorer quelqu'un,si ca signifie : aimer eperduement ou admirer aveuglement : adorer sa mere,adorer un auteur ... "les femmes du monde font vanite de trainer a leur suite une foule d'adorateurs"(SAINT EVERMOND). "les flots toujours nouveaux d'un peuple adorateur"(RACINE). Nous savons qu'un ecrivain a dit : "on honore la Vierge et les Saints,mais on adore que DIEU seul." Mais c'est le sens qui compte.Si vous voulez bien demander a M. SENGHOR LEOLPOLD... "Celui que nous adorons reellement" veut  dire : celui que nous avons passionnement,sincerement,effectivement.Le Coran stipule : "la personne des croyants appartient plus au Prophete qu'a eux memes." Donc,il est entendu que ce n'est point un blaspheme que d'adorer Mahomet(PSL),dans le sens d'aimer passionnement.
Tout en reconnaissant l'erreur de la dactylographe-erreur dont nous excusons bien sincerement-nous croyons apporter a quelques detracteurs toutes les precisions desirables sur le mot : adoration.L'on conviendra avec nous que nous pouvons adorer le Prophete sans donner une entorse a la rhetorique francaise ou arabe,sachant qu'au dela de lui,MAHOMET,il y'a le CREATEUR,le MAITRE ABSOLU,INCONSTESTE.
"L'homme ne doit s'humilier devant personne,sauf devant le Createur",ecrivent nos polemistes apres avoir crie : "On ne doit adorer DIEU,et non Mahomet!"
Cela est une verite de la Palice,mais que nos "moralites" n'ont pas prise au serieux.Consequemment,elle appelle une petite mise au point.
Nous adorons parfaitement les biens terrestres dont nous tirons la nourriture de la matiere.Comment n'aimerons-nous pas passionnement MAHOMET qui,lui,nous procure une nourriture meilleure : celle de l'Ame.
Nous sommes indiscutablement esclaves des rigueurs de la discipline que nous impose une un chef a l'atelier,au bureau,au chantier,etc...En un mot,nous adorons bien le patron qui,croyons-nous,tient nos destinees entre ses mains.En consequence,puisque nous nous plions a bon escient a la discipline que nous impose le chef que nous craignons et adorons a la fois pourquoi ne le ferons-nous pas a l'endroit de l'envoye de DIEU?
Non!le but reel,inavoue de nos detracteurs est precis : profiter des causeries que nous avons organisees pour desaprouver ceux qui,dans le domaine religieux,sont les dirigeants conscients et reflechis.Il est clair d'ores et deja,que la prostestation des agitateurs contre le mot adoration du Prophete n'est qu'un paravent,un moyen par lequel,ils veulent passer pour atteindre leur but infame,qui n'est rien moins que de discrediter,desavouer ce qu'ils haissent sans raison valable.Et DIEU a proclame dans le Coran : "vous qui croyez en moi,craignez-moi et recherchez un intermediaire entre vous et moi,qui puisse vous conduire a moi." Quoique nous sachions qu'en general,le Coran ne fait que resumer les Pensees Divines,nous comprenons,par ce qui precede,que pour jouir des biens terrestres que prodique le Createur,il faut avoir un metier ou savoir "se debrouiller" dans la vie.Pour etre en bonne sante,il faut absorber les remedes.Les remedes sont les intermediaires entre la sante et vous.Par consequent,pour atteindre DIEU et beneficier du Salut,il faut absolument passer par un intermediaire.
Le prophete Mahomet (PSL),avant sa disparition,et bien qu'il nous ait legue,le Coran et les "Hadiss",ne nous en a pas moins laisse des califes,qui étaient et demeurent les continuateurs de son Œuvre Religieuse.Lorsque,naguère,l’autorité de ces derniers etait bafouee,et quel qu'en fut le pretexte,les coupables etaient impitoyablement executifs,senace tenante.C'etait assurement pour sauver l'honneur des califes et empecher les desaccords entre eux et les autres croyants,et,partants,prevenir la division des musulmans.S'il est vrai qu'on doit declarer une guerre sans merci aux "faux marabouts".Il n'en demeure pas moins exact,malgre tout,que cela ne doit jamais servir de pretexte a personne pour offenser les authentiques dirigeants religieux,conscients,reflechis et honnetes.