baoune
Dahiratoul Moustarchidine Wal Moustarchidaty Abonnez-vous à la chaine vidéo Youtube, et accéder aux ressources complètes du DMWM Suivre sur Facebook Suivre sur Twitter Logo Dahiratoul Moustarchidine Wal Moustarchidaty Dahiratoul Moustarchidine Wal Moustarchidaty
Publications

Citation

Le Verbe

Maitriser le Verbe de sorte qu'Il reste le fondement du dialogue, dialogue entre Créateur et créature et, dialogue entre les hommes, dialogue entre la société et la nature ; mais que ce dialogue soit authentifié par une action concrète et parfaitement réaliste.

Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy

Ecrits et essais

Web social

LETTRE A MAITRE ABDOULAYE WADE

Dakar, le 17 novembre 1993

Cher Maître,

    Politiquement, vos éclaircissements me donnent entière satisfaction. Mais au point de vue mystique, je trouve que cet amalgame au niveau des institutions et ce dédoublement au niveau des personnages effraye plus qu’ils ne rassurent. Il y a des lois qui sont folles.

   

Read more...

Lettre ouverte au Président Léopold Sédar Senghor

Dakar, le 09 novembre 1993

Monsieur le Président et Cher Frère,

    Quelques jours avant votre retraite des affaires… vous m’avez dit « je suis encore lucide, Cheikh ! », c’est-à-dire vous aviez conscience d’avoir fait le bon choix.

   

Read more...

COMMUNIQUE DU CHEIKH AHMET TIDIANE SY

Dakar, le 08 Novembre 1993

Si le P.S. veut négocier…il n’a qu’à le faire avec les dirigeants respectifs de l’opposition, notamment avec Maître Abdoulaye Wade car Moustapha SY et ses frères sont membres de cette opposition ; et ils sont résolument attachés aux grands objectifs de ce siècle.

        

Read more...

LETTRE OUVERTE A MAITRE ABDOULAYE WADE

Dakar, le 05 Avril 1994

Cher Maître,


    « On vous a volé vos suffrages ; on vous a volé votre Victoire ; on vous a volé vos cosaques, convertis pour l’heure en véritables brutes... et on se sert de l’argent des autres pour «gâter» le clan, pour payer les mercenaires, bref, pour corrompre les indécis. Et on cherche maintenant des acolytes pour constituer, avec eux, un Front de « Criminalité » contre le combat légitime des patriotes : contre la « violence » ! Et cela, pour mettre en exergue, dans notre démocratie – genre archaïque – qu’il n y a qu’un seul ennemi à abattre : LE PEUPLE... » disait l’Autre.

   

Read more...

LA VANITE COMME SOURCE D’INSPIRATION

Le 28 Décembre 1993

 

L’Intelligence – sœur jumelle de l’Intuition – est une charge supplémentaire trop encombrante donc pour un nègre qui commande. C’est l’Inconscience qui lui convient; parce qu’avec l’Inconscience, il peut se permettre de construire un paradis imaginaire où toutes les sottises sont les bienvenues.

   

Read more...

« GRANDEUR » de la France

Dakar, le 18 Mai 1994



    Ababacar SY dit : « On a fait de nous des «pétainistes» ; nos petits-enfants ont chanté la gloire du Maréchal. Et l’on nous apprend ensuite avec surprise que c’est DE GAULE qui est le nouvel élu – il faut donc cesser d’aimer le chef hiérarchique de celui-ci. Et la France dans tout cela ?».

    Chez nous, pour dénoncer les fraudes électorales, l’opposition a crié au scandale ! Maintenant, cette même opposition semble s’accommoder peu à peu de ce vol et de ces fraudes. Que faut-il déclarer donc sinon qu’il y a là une mauvaise manière de croire en Dieu et aux vertus de la Démocratie !

   

Read more...

REFLEXIONS...

On est intégriste d’une cause ou d’une autre. En matière de foi religieuse, les intégristes ont été bel et bien «mis au monde» par le désert ; et on les a si magnifiquement appelés des prophètes... Seul le désert est susceptible de nous fournir de tels modèles.

   

Read more...

NECESSITE D’ALTERNANCE

Dakar, le 18 mars 1994


    L’Alternance est la plus « naturelle » des lois divines. Le Ciel en est fier; Il en a souvent parlé à Son Prophète; mais le ton, ici, est plus que majestueux : « C’est Nous qui faisons succéder les jours, les uns aux autres ». Entendons : avec les réalités qui s’y renferment. Il faut être plus puissant que Dieu pour mettre autre chose à la place.

   

Read more...

L’ETAT DE DROIT

Dakar, le 18 Avril 1994

    Pourquoi parler de l’Etat de Droit, alors que c’est le Droit à la Vie qui nous interpelle tous. Le premier repose sur les ambiguïtés d’une politique politicienne. Quant au second, il se veut essentiellement divin: un cadeau offert par Dieu à l’Espèce Humaine.

Read more...

RUPTURE DE CONTRAT

Dakar, le 07 Janvier 1994

    Hadj Malick SY dit à Blaise DIAGNE : « Dès qu’un chef politique cesse de considérer son pouvoir comme un instrument de travail, il cesse d’être un interlocuteur pour les gens de son pays... A quoi bon se mettre pour conserver une couronne qui n’a d’autre signification que le Néant ?». Je dis : « Dès que l’on cesse d’être légitime, on cesse d’être un homme important et dès qu’on cesse d’être un juste, on cesse d’être un recours...

   

Read more...